Rendez-vous du Futur : pari gagné ce 27 mai avec Mme Roselyne Bachelot-Narquin

Publié le par UMP-94 FSB

Ce mardi 27 mai, les adhérents UMP de la 6ème circonscription (Fontenay-sous-Bois, Saint Mandé et Vincennes) ont été conviés à la conférence-débat en présence de notre ministre de la santé, de la jeunesse, du sport et de la vie associtive, dans la salle des fêtes de Saint Mandé pour répondre à cette délicate question "trouver un médecin en ville va-t-il devenir un luxe ?". Ils sont venus nombreux pour la présentation de Madame Bachelot sur sa réforme de la Santé en France. Médecins, pharmaciens mais aussi simples citoyens ont participé et aucune question n’a été éludée. De nombreux fontenaisiens étaient présents, notamment Marie France Jourdan, membre du conseil municipal et médecin de profession.

Après une allocution de Patrick Beaudouin, Madame le Ministre a annoncé :

De nombreux thèmes ont été abordés :
 

-        L’organisation générale des soins : aucune fermeture d'hôpitaux n’est envisagée pour des raisons économiques. Une meilleure répartition des moyens et du personnel permettra à chacun d’avoir des soins de qualité et dans les meilleurs délais.  A titre d’exemple, 30 % des lits destinés aux courts séjours sont occupés alors que les malades de longue durée peinent à trouver une place.

 

-         L’agence régionale de la santé a été expliquée. Cette organisation doit permettre un meilleur pilotage des soins grâce à la concertation des différents partenaires sociaux et des personnels de la santé.

 

-         Les dépassements d’honoraires qui représentent plus de 2 milliards d’euros seront mieux suivis par la sécurité sociale. Les règles d’information et d’affichage des honoraires par les praticiens doivent être respectées. Le site info santé permettra à chaque citoyen de savoir où se trouve le praticien le plus proche et quels sont les tarifs appliqués.

 

-         Le problème des effectifs dans les années à venir a aussi été évoqué. Dans 10 ans, 45% des médecins auront plus de 65 ans. L’évolution du numerus clausus est une des  solutions. Cependant, une réorganisation des postes et statuts du personnel de santé permettra une délégation de certains actes sous la direction du médecin traitant. Le diplôme d’infirmière sera un diplôme universitaire favorisant  une évolution plus rapide au sein de l’hôpital et surtout une meilleure valorisation.

 

-         Le déconditionnement des médicaments, à savoir la vente du nombre exact de médicaments prescrits, n’a pas été retenu comme source d’économie. La Ministre estime que le format de boites vendues est adapté aux traitements. Ce sont les prescriptions pas toujours nécessaires qui doivent être réduites.

 

-         Enfin le sujet délicat des 35 heures et sa difficile application en milieu hospitalier a été abordé. La ministre a rappelé que le gouvernement n’entendait pas supprimer la durée légale du travail et que par conséquent les 35 heures s’appliquent aux personnels de santé.

 

Roselyne Bachelot, qui est restée plus de 2 heures, a été très longuement applaudie. De nombreuses personnes ont pu l’abordée lors du verre de l’amitié qui a suivi.




Madame Bachelot a également passé du temps avec les élus comme avec les adhérents ou militants de la circonscription. Tant avec Marie-France Jourdan, conseillère municipale UMP de Fontenay-sous-Bois, Marc Riguidel représentant de l'APF.








Nous remercions encore Madame le Ministre Roselyne Rachelot pour ses réponses précises, tant sur le plan politique que technique ainsi que pour sa proximité, sa disponibilité et sa
gentillesse...

Publié dans Rendez-vous du Futur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article