Inauguration des logements sociaux rue Roublot le 6 juin 2008

Publié le par UMP-94 FSB

Après la visite des lieux de deux logements (une cinquantaine de personnes), rendez-vous était donné dans le réfectoire de l'école Jules Ferry.

Il est à noter que les personnes handicapées ne sont pas en mesure d'habiter ces logements (déjà attribués) en duplex et que les finitions sont vraiment à revoir avant la "livraison" dans 15 jours...












Les finitions...



Place perdue (immense cour sans accès rue Dalayrac), espaces "verts" inutilisables pour les enfants car clos de murs, c'est bien dommage...


Présentation faite de 15 élus de la majorité et M. Jea-Pierre REMINIAC du groupe UMP du Conseil Municipal, la parole a été donnée à Jean-Jacques Bridey représentant l'OPAC (maire PS de Fresnes et conseiller général du canton de Fresnes).
Il dit que "le projet voit enfin le jour alors qu'il a débuté en 1995 ! C'est long de maîtriser le foncier surtout en région parisienne..." Donc voici 19 logements en location ("maisons" mitoyennes à étage avec jardinet) et 30 logements en immeuble en accession à la propriété donnant sur la rue Dalayrac).
"Tu as, cher J-F, en attente 1 800 dossiers, mais c'est 50 000 dans tout le val de marne".
Il y avait 2 représentants de l'OPAC, pas de représentant des 2 architectes.
Sur les 19 logements, 17 sont en PLAIS et 2 en PLAI.
"Se sont des réseaux de vie. Et encore merci J-F car tout cela est possible surtout grâce aux élus de gauche".




(le cadre a été préservé)

 
Voguet a pris la parole pour se féliciter et mettre l'opprobre sur les communes de droite :
- Neuilly avec ses 2.2% de logements sociaux
- Nogent sur Marne
- Le Perreux avec 6.6%
- Sant Mandé avec ses 8.1%

Il faut néanmoins savoir que certaines de ces villes ont un parc de terrains "disponibles" plutôt restreint : on ne pas pousser les murs...

Il a rappeler le concept "moribond" du Grand Paris qui va assassiner des villes comme FSB et éloigner les habitants des logements sociaux vers les banlieues de Seine et Marne "lointaines, polluées, isolées et mal desservies en transports, en service public, en garderies..."
 
Loyer du F3 de l'ordre de 450 Euro
Loyer du F4 : 600 Euro hors parking en sus
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Magnifique travail ! Il paraît que les logements ont été attribués il y a bien longtemps à des amis... Idem pour les logements en accession à la propriété, les riverains n'ont même pas pu obtenir Expanciel lors de la mise en vente... encore des favoris... mais l'Opac et la municipalité, c'est toujours aussi opaque... Elle est facile...
Répondre