La politique d'immigration du Gouvernement

Publié le par UMP-94 FSB

Equilibre, fermeté, justice :
les trois principes de la politique d'immigration
du gouvernement


L'incendie volontaire du centre de rétention administrative de Vincennes le 22 juin dernier fait l'objet d'une instrumentalisation politique scandaleuse. L'Union pour un Mouvement Populaire dénonce les déclarations irresponsables et réaffirme son soutien à la politique du gouvernement en matière de lutte contre l'immigration clandestine.

Une politique équilibrée
La France est restée fidèle à sa tradition d'asile, mais désormais notre pays maitrise mieux son immigration, aujourd'hui davantage tournée vers l'immigration professionnelle et moins vers l'immigration familiale qui diminue.

Une politique ferme
Le nombre de reconduites à la frontière a augmenté de 31% depuis 1 an. La lutte contre les filières d'immigration clandestine, contre les marchands de sommeil mais aussi contre les employeurs d'étrangers clandestins a été renforcée.

Reconduites à la frontière des étrangers en situation irrégulière :
le faux procès fait au Gouvernement par les socialistes.


Contrairement aux affirmations des socialistes, le Gouvernement agit dans la transparence la plus totale - en relation constante avec les associations humanitaires - pour les reconduites à la frontière. Faut-il le rappeler ? Une ONG est présente dans tous les centres de rétention administrative répartis sur le territoire français afin de surveiller les conditions de rétention et d'apporter l'aide juridique nécessaire aux étrangers en voie d'expulsion. Autre exemple : la Croix-Rouge est présente en permanence à l'aéroport de Roissy pour assurer une mission d'assistance humanitaire auprès des étrangers en situation irrégulière.



Une politique juste
Le gouvernement mène une politique qui favorise l'intégration des étrangers en situation régulière, avec la mise en place du « contrat d'accueil et d'intégration », de l'école des parents ou encore d'un plan de mobilisation en faveur de l'emploi dans le secteur des services à la personne.
Par ailleurs, le Gouvernement mène une véritable politique de développement solidaire avec les pays sources d'immigration : cinq accords bilatéraux de gestion concertée des flux migratoires ont été signés en un an, ce qui constitue un résultat sans précédent.

L'immigration constitue l'une des 4 priorités de la présidence française de l'Union européenne.
Face au défi que représente l'immigration pour l'Europe, la France défendra auprès de ses partenaires l'instauration d'un « pacte européen sur l'immigration et l'asile » afin de permettre un meilleur accueil des migrants et de rendre plus efficace la lutte contre l'immigration clandestine à l'échelle de l'Union européenne.

Publié dans Grandes mesures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
" tout ça", vous parlez d'individus donc un peu plus de respect svp.<br /> Le président Sarkozy n'a jamais été contre l'immigritation, c'est un cliché véhiculé par l'opposition. il souhaite encadrer et organiser l'immigration, ça n'est pas la même chose.
Répondre
J
je ne comprends plus la politique de sarkozy<br /> d'un coté il nous dit il faut de l'immigration avec le rapport attali et de l'autre il nous dit il faut expulser les étrangers avec brice hortefeux .<br /> j'ai voté pour lui en 2007 pas pour qu'il paye les clandestins pour rentrer chez eux , j'ai voté pour lui car il avait promis d'expulser tout ça !<br /> je suis déçu de l'ump et de sarkozy<br /> j'espere qu'il tiendra ces promesses
Répondre
M
<br /> Oui l'immigration est un atout si elle est encadrée (comme NOUS le sommes lorsque nous partons à l'étranger). La loi DOIT être la même pour TOUT le monde, et "nul n'est censé ignorer la LOI" ! Le<br /> contrôle des dossiers / demandes cas par cas est une bonne idée, pour que les demandeurs soient écoutés, pour vérifier qu'ils entrent en toute connaissance de cause et pas exploités par des tiers,<br /> des passeurs, des gens sans vergogne aucune... L'immigration est positive quand il y a égalité.<br /> <br /> <br />