Alain Juppé au Perreux le 24 septembre 2008, le compte-rendu

Publié le par UMP-94 FsB

Alain Juppé était mercredi 24 septembre dans le Val de Marne, au Perreux. Il a été accueilli par de nombreux millitants UMP qui se sont déplacés à cette occasion.
L'ancien ministre est venu partager son analyse de la situation mondiale et débattre de la place de la France.
Il a souvent répété que nous vivions "dans un monde dur" et que l'accélération de la mondialisation, du fait du développement des pays dits "émergents", a poussé

La France est dans une compétition accrue avec les autres pays tant au niveau économique que politique.
Se pose désormais la question de la place de la France dans le monde? et dans l'Europe? dans les prochaines années.
Cette réunion a un écho particulier en cette période d'incertitude économique liée à la crise financière actuelle. Le président Sarkozy s'est exprimé à ce sujet.

Sans nier les impacts sur l'économie française et sur le moral des français, il convient de rappeler que notre système économique est plus en cadré et donc plus sûr que le modèle américain. Les dernières faillites touchaient les banques d'affaires dont l'activité était uniquement basée sur la spéculation. Nos banques françaises exercent 75% de leur activité dans la gestion de dépôts et 25% dans l'activité financière. Cela limite les risques de défaillance. Par ailleurs, un fonds de garantie bancaire assure chaque client à hauteur de 70 000€ (par établissement bancaire) de dépôts ou épargne. Nicolas Sarkozy a assuré que l’Etat apporterait son aide financière aux particuliers et aux entreprises en cas de faillite de leur banque.
 
Alain Juppé  a aussi parlé de la crise économique, et la necessité rapide de réformer par une meilleure réglementation du  système économique et boursier. Rejoignant ainsi la volonté du Président de déterminer les responsabilités et d'apporter les sanctions adéquates. Il faut revenir à un capitalisme industriel et non spéculatif qui ne repose sur rien de concret. L'évolution du CAC 40 montre bien la déconnection avec l'économie française. Les fortes croissances de ces derières années n'ont rien à voir avec la croissance de l'économie.

Selon Alain Juppé  la France est tout de même la 5ème puissance mondiale ; elle est pourvue de grands atouts, elle pourra s'en sortir à condition que le moral des Français reste bon car c'est un des éléments positifs de notre économie.Si la consommation plonge, il sera nettement plus dur de faire face à cette crise. C'est pourquoi il a rappelé qu'aucune hausse des impôts, des taxes ou des charges n'est envisagée.

Le blog-note d'Alain Juppé

Publié dans Conférences-débats

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article