ouverture du capital de la poste

Publié le par UMP-94 FsB

Hier était prévue une journée d'action nationale contre la privatisation de la poste à l'appel des différentes organisations syndicales. L'appel n'a été que très peu suivi puisque le cortège le plus important était, selon les organisateurs, de 5 000 personnes à Paris. 

 

Encore une fois, la communication faite autour des réformes est partisane. Il n'est pas rare d'entendre les poncifs habituels sur le désengagement de l'état, la sauvegarde du service public... Nous regrettons l'opposition systématique qui n'apporte aucune solution alternative permettant de faire face aux besoins nouveaux de la poste.

Il n’a jamais été question de privatiser La Poste ni de remettre en cause les garanties de service public offertes par La Poste et auxquelles tous les Français sont très attachés.  

Il s’agit simplement de permettre à cette entreprise de relever les nouveaux défis qui l’attendent en lui permettant de trouver de nouveaux financements.

Le droit européen va ouvrir le marché de La Poste à la concurrence dès 2011. La Poste aura alors besoin de financements afin d’assurer sa compétitivité et son développement. Elle les chiffre elle-même à 3 milliards d’euros selon Jean-Claude BAILLY.  Et c’est pour lui permettre de trouver les financements nécessaires à son développement que l’Etat a prévu d’ouvrir son capital.

 

La commission AILLERET, chargée de réfléchir à l’avenir de La Poste, étudie d’autres pistes de financement. Nous en saurons plus sur les modalités du changement de statut de La Poste et sur ses possibilités de développement en début d’année prochaine.

 

Publié dans Grandes mesures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article