Manifeste pour l'égalité des chances

Publié le par UMP-94 FsB

Yazid Sabeg, dans un article publié,  mettait en exergue la mise en œuvre effective d’un programme minimal pour l’égalité réelle et préconisait d’inciter les employeurs et l’Etat à mettre en place des politiques de promotion de la diversité fondées sur le résultat, de limiter les mandats électoraux pour forcer le renouvellement du monde politique, de soumettre les partis politiques à un pacte national de la diversité, et enfin d’organiser un grenelle de l’égalité réelle et de la diversité.

M. Sabeg a été nommé cette semaine commissaire à l’égalité des chances.

Dans un discours à Palaiseau à l’occasion de la semaine contre la discrimination, Nicolas Sarkory a rappelé la nécessité de lutter contre les injustices subies par une partie de la population française. Il a donc annoncé la mise en place de quotas dans les classes préparatoires. 30% des étudiants doivent être boursiers afin de favoriser la mixité sociale.

L’élection de Barack Obama a soulevé un formidable espoir chez les jeunes mais les Etats-Unis ne sont pas la France. L’ « affirmative act » aux USA impose des quotas des différentes ethnies qui composent ce pays. Un tel principe en France n’est pas possible car il est contraire à la Constitution.

La promesse de la République, c’est de reconnaître l’égalité de tous ses citoyens et de donner les mêmes chances à tous ses enfants. N’importe quel jeune Français, quelle que soit le milieu social de ses parents, ses origines, sa couleur de peau, doit pouvoir se dire : « Si je m’en donne les moyens, je peux réussir ici, dans mon pays, la France. ».

La loi n° 2006-396 du 31 mars 2006 pour l'égalité des chances donne une possibilité à chaque citoyen - quelles que soient ses origines, son sexe ou ses croyances - de faire valoir ce qu’il est, ce qu’il sait faire, ses mérites afin qu’il soit en mesure de progresser dans la société.

La HALDE a été crée pour lutter contre toutes les formes de discrimination. Notre majorité n’a donc pas à rougir de son action en faveur de l’égalité et de la promotion de la diversité.

Mais nous devons continuer de proposer des actions volontaristes pour donner à chacun une chance de réussir, selon son mérite. Sans instaurer une politique de quotas qui enfermerait les citoyens français dans des catégories déterminées et créerait de nouvelles inégalités, il faut que dans notre système éducatif, dans le monde de l’entreprise, dans le monde politique, dans l’emploi public, nous osions créer les conditions d’une véritable égalité des chances.

Telle est la mission confiée à M. Sabeg.

Rappelons que la gauche n’a jamais hésité à qualifier Nicolas Sarkozy de raciste. Cette même gauche qui n’a jamais rien fait pour lutter contre ses discriminations y compris même au sein de son propre parti.

Publié dans Grandes mesures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article