Conseil Municipal du 23 septembre 2009, provocation de la mairie

Publié le par UMP-94 FsB

Conseil municipal du 23 septembre 2009

  

ENCORE UNE FOIS LA MAIRIE JOUE LA PROVOCATION

 

Le conseil municipal, au lieu de se concentrer sur les affaires de la ville,  a été une fois de plus pris en otage par une interruption de séance programmée par le maire, avec l’appui de syndicats de la Poste.

 

Nos élus ont du défendre avec force le projet de réforme. Quelques extraits des déclarations d’Agnès Arcier :


« En France, trop de questions essentielles commencent par un NON systématique et souvent par une g
rève. La Poste ne fait pas exception et à peine avait-on commencé à prononcer le mot de réforme que dans un rituel qui commence à lasser fortement les Français, les syndicats appelaient à une grève.

La réforme de La Poste s'impose pourtant ! Parce que La Poste est devenue un service public en retard par rapport à ses grands partenaires, partenaires qui sont aussi des concurrents. Autant de salariés que la Poste allemande avec malheureusement, un chiffre d'affaires deux fois moindre et 20 fois moins de bénéfices qui permettent de réinvestir dans le service postal. Nous le savons, l'explosion d'Internet fait chuter les volumes de courriers. Une telle situation n'est pas tenable alors que le secteur s'ouvre à la concurrence.

Pour continuer à se moderniser, la Poste a besoin d'investir massivement. Elle ne peut pas le faire seule parce qu'elle est déjà endettée : près de 6 milliards d'euros, faut-il le rappeler ! Or, trouver des financements, à la hauteur, à l'énorme ampleur des besoins - presque 3 milliards d'euros - ce n'est pas possible, pour un établissement public qui est une exception en termes de statut juridique en Europe. Le Président de la République a donc décidé que la Poste deviendra une Société Anonyme car c'est le seul moyen de faire face à l'énorme ampleur des besoins pour rester dans le jeu.

Le capital de la Poste sera intégralement détenu par des personnes publiques. Ses missions de service public resteront inchangées, vont même être réaffirmées et les droits et statuts des postiers vont être maintenus.

Tous les autres grands pays sont passés par là. On connaît l'exemple de la Suède ; dès 1993, la Suède a engagé l'évolution de son service postal. Les guichets de poste sur le mode exclusivement traditionnel ont en effet diminué, et de nouveaux points postaux s'ouvrent partout sur le territoire. Plus de 3000 sur l'ensemble du territoire de la Suède.La mécanisation du tri du courrier depuis 1993 a permis d'obtenir un taux très supérieur de distribution du courrier à ce qu'il était en 1993. La comparaison avec la France, il vaut mieux l'éviter car elle serait peu flatteuse pour nous !

D'ailleurs, Monsieur le Maire, dans un courrier récent de fin août, vous vous plaigniez vous-même de la dégradation du service vécu par les usagers du service postal dans un établissement public de la Poste, aujourd'hui sous statut inchangé.

 

Alors, Mesdames et Messieurs les socialistes, Mesdames et Messieurs les communistes, rêvez-vous donc d'unePoste française repliée sur elle-même et n'ayant plus aucun moyen de se développer ?

Mesdames et Messieurs les Socialistes et les Communistes, avez-vous peur des entreprises publiques, vraiment publiques ?

Oui, avec le gouvernement actuel, l'Etat se mêle de l'avenir du service postal. Il se mêle de donner un avenir à tous les postiers.

Le mouvement populaire soutient le gouvernement dans sa volonté de conforter la Poste comme leader européen pour demain. Nous ne pouvons pas comprendre le procès d'intention que vous faîtes, les uns et les autres, à parler de privatisation alors que la Poste est et restera une entreprise publique entièrement contrôlée par l'Etat. C'est indigne de vos partis qui prétendent gouverner à nouveau un jour la France. Nous nous opposerons donc fermement à votre proposition de délibération, Monsieur le Maire. »

Publié dans Conseils Municipaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article