La mairie ignore les problèmes de sécurité

Publié le par UMP-94 FsB

 A Bois-Cadet, les habitants réagissent à l’absence de solution concrète proposée par la ville.

La réalité de Fontenay aujourd’hui c’est  hélas le développement de toutes sortes d'incivilités et de trafics dans les rues et places de notre ville.  Les problèmes se multiplient : agressions sexuelles ou pour vol, cambriolages au centre commercial ou braquage de la pharmacie aux Larris, trafics repérés au bas des immeubles et intimidation des habitants. Fontenay fait désormais parti des communes dont on parle régulièrement pour ses "faits divers". Aucun quartier n'échappe à cette dégradation.

 

A Bois-Cadet, les habitants s'expriment contre le peu de réactivité de la mairie. Le conseil de quartier du 11 décembre dernier a montré a quel point l'exaspération est grande, alors que cela fait de très nombreux mois (depuis notamment une réunion en juin 2010) que les habitants ont tiré la sonnette d'alarme.
Beaucoup de problèmes avec des jeunes ont été évoqués, liés à la drogue: insultes, intimidations, portes de garage abimées, entrées des immeubles filtrées,  courrier intercepté dans les boîtes a lettres, départs de feux, stationnements sauvages.

 

 Un dealer a été arrêté grâce aux témoignages dans le quartier, mais laissé en liberté par le juge en attente du procès, et il continue à créer des nuisances.  Des habitants sont menacés. Nombreux sont ceux qui pensent que la main  a été tendue aux jeunes, mais que cela n'a pas eu d'impact. Les moyens de prévention n’ont pas été assez mobilisés, et pas de manière régulière. Le Point écoute prévu n’a jamais été mis en place. Les habitants demandent maintenant l'intervention d'une vraie police municipale,  et une utilisation réelle et rapide des moyens de la mairie.

 

Or la principale solution que prétend apporter  le candidat aux cantonales Gilles Saint-Gal est de proposer aux habitants qu'ils manifestent devant le commissariat pour que obtenir des effectifs supplémentaires de police nationale.... Des habitants ayant voté pour l’actuelle majorité de gauche en 2008 se sont publiquement demandés pourquoi ils avaient des élus si c'était aux citoyens de bouger et se sont déclarés écœurés !

«  On est fatigués d'être face à un mur", ont dit plusieurs habitants, disant avoir l'impression que rien n'est fait.  « On est menacés, on a peur pour nos enfants, il y en a marre ».

Les élus et militants UMP s’opposent au dogmatisme de la ville en matière de sécurité. Ils demandent la mise en place d’une véritable police municipale, qui  constitue l’une des réponses essentielles à la petite délinquance, aux incivismes répétés.

Dans les municipalités qui se préoccupent de sécurité, la moyenne des effectifs de policiers municipaux est de 1 pour 1000 à 2000 habitants…
Devinez combien il y a de policiers municipaux à Fontenay pour 52 000 habitants ?52 ? 40 ? 25 ? 10 ?… Non ! Vous êtes encore loin du compte, il y a en a deux, assistés de 2 stagiaires de passage peu ou pas formés…

 

L’UMP propose aussi également de mettre en place un système de vidéosurveillance, déjà développé dans de nombreuses villes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article