Monsieur le Maire, nous voulons plus de sécurité

Publié le par UMP-94 FsB

Fontenay-sous-Bois, de plus en plus de faits divers... une ville de moins en moins solidaire

 

La sécurité est la première des libertés, l’assurer la première des solidarités… mais ce n’est pas la préoccupation de la municipalité de Fontenay sous bois. Sa préoccupation est de ne pas déroger à une opposition idéologique anti sécuritaire, à des principes dogmatiques dépassés.

 

Des deux volets de la sécurité, prévention et répression, le premier est de la responsabilitédes communes avec, notamment, le soutien de la police municipale,sans parler des appoints technique comme les caméras  de surveillance.

 

La police municipale constitue l’une des réponses essentielles à la petite délinquance, aux incivismes répétés. C’est aussi une parade contre le sentiment d’insécurité. Mais le maire de Fontenay oublie qu’il est responsable de la prévention de l’ordre public, qu’il dispose à cet effet de pouvoirs de police qui lui sont conférés par l'Etat.
Le résultat ? FSB s’illustre de plus en plus souvent, par de graves faits divers :

 

• Le 21 juillet 2010, un homme, qui attendait le RER A sur le quai de la gare du Valde- Fontenay, ne s’est pas laissé faire quand un individu a tenté de lui voler son téléphone. Devant la résistance de cet homme, le voleur lui a alors planté un tournevis dans le dos avant de s’enfuir.

 

• Le 24 septembre 2010, un homme âgé de 30 ans a reconnu sept agressions sexuelles sur des jeunes filles âgées de moins de 15 ans, commises entre décembre 2009 et septembre 2010, à Fontenay-sous-Bois.

 

• Braquage d’une pharmacie aux Larris en septembre 2010.

 

• Le 1er octobre 2010, vers 10h 30, une bijouterie située dans le centre commercial "Val-de-Fontenay" a été la cible d'un braquage par deux hommes armés.

 

La municipalité prend elle conscience de sa responsabilité ?

 

Non ! Elle cherche à se dédouaner de toute responsabilité en se réfugiant derrière une diminution des effectifs du commissariat de police de Fontenay alors qu’il a le meilleur taux d’élucidation du Val de Marne…
Sachant que, dans les municipalités qui se préoccupent de sécurité, la moyenne des effectifs de policiers municipaux est de 1 pour 1000 à 2000 habitants…
Devinez combien il y a de policiers municipaux à Fontenay pour 52 000 habitants ?52 ? 40 ? 25 ? 10 ?… Non ! Vous êtes encore loin du compte, il y a en a deux, assistés de 2 stagiaires de passage peu ou pas formés…


L’UMP entend protéger, rassurer, accompagner la population, notamment âgée, mais aussi protéger, respecter, équiper les équipes municipales. L’UMP souhaite développer une police municipale au service de la population
pour assurer la prévention, la sécurité, la tranquillité publique telles que les bruits de voisinages, les rixes et les rassemblements nocturnes qui troublent le repos des habitants et la salubrité publique.

 

L’UMP propose également de mettre en place un système de vidéosurveillance, déjà développé dans de nombreuses villes. Paris a décidé de la mise en place d'un grand plan de sécurisation de l'espace public par la vidéo surveillance (13 000 caméras installées). Il serait bon de connaitre la position du PS local sur le sujet puisqu'il gère la ville avec les communistes. Vont ils se placer dans le pragmatisme ou bien dans l'opposition idéologique...

Cet outil permet, en effet, de conduire une politique de sécurité axée à la fois sur la prévention et la répression. Il facilite le travail de la police et de la justice, en permettant la constitution de preuves.

Publié dans Billets d'humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
<br /> Je dirai même plus ...<br /> En effet, nous ne les voyons jamais ailleurs que dans le centre ville ou aux abords du marché de Verdun le samedi après-midi.<br /> Ils sont invisibles sur les quartiers "chauds" de la ville ...<br /> <br /> <br />
Répondre
U
<br /> <br /> La sécurité est un droit en tant que citoyen et un devoir lorsque l'on est élu. Les villes de gauche commencent à prendre conscience du problème et les méthodes tant décriées par le passé car de<br /> droite deviennent à la mode (police municipale, vidéosurveillance...). il est regrettable de voir que la sécurité des fontenaysiens est délaissée au profit d'une idéologie inefficace et surannée<br /> <br /> <br /> <br />